Pourquoi PSA ignore-t-il le marché est-européen? Est-il possible que nous l’ayons cédé aux Allemands


La France et la Pologne ont beaucoup en commun. Peu nombreux sont les Français qui savent que dans l’hymne national polonais il y a un référence directe à notre histoire française.

Nous passerons la Vistule, nous passerons la Warta,

Nous serons Polonais.

Bonaparte nous a donné l’exemple,

Comment nous devons vaincre.

Evidemment, ça rime et ça sonne mieux en polonais. Le secteur automobile français, la plus grande industrie d’Europe avant la Seconde Guerre Mondiale, lui aussi, a pas mal de liens avec la Pologne. Les grands parents d’André Citroën étaient originaires de Varsovie. Renault a vendu un nombre considérable de tanks à l’armée polonaise. Peugeot vendait des bicyclettes en Pologne depuis 150 ans. Charles de Gaulle était adoré en Pologne. D’accord, le parti qui est actuellement au pouvoir a l’air de vouloir sortir le pays de l’Europe, mais ce n’est pas une raison pour ne pas y faire des affaires, tant que c’est possible.

Et j’ai l’impression que notre grand et merveilleux groupe PSA n’a pas trop envie de faire des affaires en Pologne. En effet, les résultats de ventes de marques telles que Citroën, Peugeot ou Opel ont accusé une chute dramatique. Savez-vous qui fait beaucoup plus de chiffre d’affaires là-bas? Toyota est l’acteur numéro un. Volkswagen, numéro deux. Kia et Hyundai. Et Carlos Tavares néglige le marché polonais depuis quelques années. Le plus important marché de l’Europe de l’Est, amoureux des voitures françaises.

Savez-vous où en Europe y-a-t-il le plus grand nombre de fanclubs de voitures françaises? La Pologne doit être dans le TOP 3. Ils ont des clubs qui content des dizaines de milliers de membres. Ils ont des voitures dont nous, ici en France, pouvons être jaloux. Des spécimens uniques, même des automobiles des frères Michelin ou des autos sorties des écuries Citroën ou Peugeot. Si on les alignait toutes ensemble, la collection du musée de Sochaux serait humiliée! Ils on même un grand portail web consacré exclusivement à l’automobile français…

PSA peut mener une politique raisonnable en France, en Espagne, mais en Pologne ils n’y arrivent pas. Les résultats parlent pour eux mêmes. Citroën et Peugeot, jadis régulièrement en tête des ventes, en 2020 n’arrivent pas à se placer ni dans le TOP10, ni même dans le TOP20. Pas un seule modèle? Vous y comprenez quelque chose? Sur un marché où il serait très facile de vendre, ils restent sans rien faire.

J’aimerais demander publiquement à monsieur le président Tavares et à toute l’administration de PSA : pourquoi avez-vous laissé tomber la Pologne? J’aimerais demander à monsieur le président Macron : avez-vous un accord tacite avec madame Merkel qui fait, que les voitures françaises ne son pas du tout promues en Pologne? J’aimerais demander que fait notre ambassadeur à cet égard? Le marché est-il trop insignifiant?

La France a été une puissance dans le domaine automobile. Nous avons su produire les meilleures voitures au monde. Qu’est devenue cette puissance? Est-ce que vraiment dans l’administration de PSA il n’y a personne capable de voir les choses dans leur perspective et de dire, d’accord, la Pologne, 40 millions de clients, on pourrait y vendre 10 fois plus, mais on y arrive pas, faisons quelque chose pour avoir une présence plus forte en Europe de l’Est.

Est-ce que Tavares, les yeux fixés sur les indices financiers, a oublié le développement des ventes? L’EBIDTA c’est pas tout, monsieur le président. Vos actions vont au détriment de l’interêt de votre société, de l’interêt de la France. Vous avez oublié que les voitures sont censées provoquer des émotions et se vendre. Et pas seulement générer de l’EBIDTA. Dans une entreprise, ce qui compte c’est le chiffre d’affaires, pas seulement le taux de marge. Et le chiffre d’affaires apparaît s’il y a de la vente.

Je vous accuse, vous aussi, les hommes politiques français, d’être des fainéants. Vous vous concentrez sur des questions qui ne font pas progresser notre pays. Vous avez oublié que l’Europe c’est ne pas seulement la France et l’Allemagne. Vous avez oublié que nous sommes un grand pays avec de grandes ambitions. Vous avez laissé tomber. C’est une trahison.